Raphaël Patout – Auteur et metteur en scène

Né en 1984, Raphaël Patout a commencé sa formation dans le cadre du DEUST Arts du spectacle à l’Université de Franche-Comté. Il y a entre autres rencontré François Frappier, Christophe Merlan, Guillaume Dujardin, Christian Pageault, Alain Mollot, Pierre Kudlak. Par la suite, il s’est formé en assistant des metteurs en scène tels que Jean-Paul Wenzel, Pierre Kuentz, ou Benoît Lambert. Il a également travaillé en tant que collaborateur artistique auprès de Charly Marty ou encore Marie Braun. En 2004, il a travaillé en tant que collaborateur artistique et metteur en scène au sein de la Compagnie Mala Noche, dirigée de Guillaume Dujardin.

Depuis sa création en 2004, il est metteur en scène associé du Festival de Caves. Il a entre autres mis en scène: Orgie de Pier Paolo Pasolini, L’Inhumation volontaire adapté des Carnets de Sous-sol de Dostoïevski, Le Salut de Narcisse dont il est l’auteur, La Guérison Infinie adapté du dossier médical de l’historien de l’Art Aby Warburg, Joseph écrit à partir des journaux intimes de Joseph Goebbels et dernièrement Au-dessus, à Jamais de David Foster Wallace.

Depuis 2009, Raphaël est également metteur en scène associé du festival Les Nuits de Joux, où il a monté : Léonce et Léna de Georg Büchner, Lorenzaccio d’Alfred de Musset, Dom Juan de Molière et Paillettes de Simon Boulerice (spectacle jeune public). En 2007, Raphaël a constitué à Lyon un groupe de travail composé de jeunes comédiens, metteurs en scène, auteurs et costumiers, préfiguration de ce que sera La Chambre Noire – Théâtre en 2011. Avec eux, il crée La Question Humaine de François Emmanuel, Les Européens de Howard Barker, Le Misanthrope.

Raphaël répond aussi à des commandes. Il a mis en scène Les Oriflammes de Pierre le Vénérable de Philippe Borrini, Médée-Matériau d’Heiner Müller avec la comédienne Julie Tarnat, et dernièrement Sermons Joyeux de Jean-Pierre Siméon pour la Compagnie des Enfants Sauvages dirigée par la comédienne Charlotte Adrien, lors du Festival Off d’Avignon au Théâtre des Carmes. Parallèlement, il poursuit deux objectifs : la formation et l’accompagnement de professionnels du spectacle et la sensibilisation aux enjeux de la création théâtrale contemporaine. Il intervient auprès d’étudiants dont la pratique du théâtre est complémentaire à leur formation. Enfin, il intervient auprès de publics dits en difficulté, dans des lycées, hôpitaux ou centres sociaux.

Anne-Laure Sanchez – Comédienne, dramaturge et metteuse en scène

A-Laure Sanchez Portrait 1

Après un Master de Lettres Modernes, Anne-Laure Sanchez suit une formation professionnelle d’acteur au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Avignon sous la direction de Jean-Yves Picq où elle obtient son D.E.T en 2012.

Depuis sa sortie du CNR, elle joue dans des pièces du répertoire classique et contemporain notamment avec Frédéric Fisbach et Frédéric Maragnani (Festival In d’Avignon, Rencontres d’été de la Chartreuse). Elle travaille régulièrement au sein de La Chambre Noire – Théâtre, de la Cie Moreau et du Festival de Caves.

En collaboration avec le metteur-en-scène Julio Guerreiro, elle a présenté en tant que comédienne et metteuse-en-scène trois créations pour le Festival de Caves : Mémoires d’une robe rouge d’après un Mage en été d’Olivier Cadiot, Le Sommeil de Blanche-Neige d’après Robert Walser er les frères Grimm et L’Amante Anglaise de Marguerite Duras. Dans ces créations, elle explore les rapports fertiles entre fiction et réalité, mémoire et sujet. Elle s’intéresse plus particulièrement à la reconstitution du souvenir qu’elle aborde sous l’angle de l’écriture du fragment, du montage et de l’aporie.

Récemment, elle a participé à des productions à l’Opéra de Lyon et dans des spectacles où le texte et la musique interviennent dans un dialogue constant (Hiatus d’après Beckett, théâtre / percussions, Théâtre des Célestins, Lyon ; Le Bourgeois Gentilhomme, L’Autre Scène, Avignon ; Un amour de Piaf, L’Etoile, production Universal, Festival d’Avignon)

Depuis 2015, elle participe à Quelque chose suit son cours (Cie Mala Noche, Besançon), projet qui mêle performance et théâtre dans lequel chaque participant collectionne des paroles qui tentent de formuler quelque chose de la réalité, de notre réalité (création janvier 2018 aux Clochards Célestes à Lyon). Elle prépare actuellement une mise-en-scène pour le Festival EN ACTES (édition 2018) qui se déroulera au Théâtre National Populaire de Villeurbanne.

​De plus, mobilisée pour un théâtre en prise directe avec le public, elle tente d’inventer de nouveau rapport avec ce dernier en l’intégrant dans son processus de réflexion et de création. Elle intervient donc régulièrement auprès de publics en milieu hospitalier, dans des structures socio-culturelles ainsi qu’à l’Université Lumière – Lyon 2 sur les thématiques de la prise de parole, de la construction de l’identité et de la mémoire.

Site : anne-lauresanchez.book.fr

Sigolène Petey – Costumière

Sigolène Pétey se forme très tôt à la technique comme à la création artistique. Après des études en Arts Appliqués, elle se dirige vers un Diplôme des Métiers d’Art Costumier Réalisateur à la Martinière Diderot à Lyon, afin d’apprendre les techniques historiques et contemporaines de réalisation de costumes de scène. Grâce à cette première exploration du corps et de ses enjeux, elle parfait son savoir-faire en intégrant en 2011, la formation de Costumier Coupeur à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon.

Parallèlement, elle parvient à s’impliquer dans de nombreux projets de théâtre, notamment pour le metteur en scène Dominique Lurcel et sa compagnie des Passeurs de mémoires (L’exception est la règle, de B. Brecht, en 2010), ainsi qu’auprès de Caroline Guiela et la compagnie des Hommes approximatifs (Se souvenir de Violetta, 2011). En 2012, elle signe ces premières créations costumes pour Le Nerf, de Guillaume Malvoisin, et pour Les Physiciens texte de F.Dürrenmatt mis en scène par Thomas Poulard. Elle entre également dans le milieu du cinéma, lors de la réalisation du film Les Hommes Libres, d’Ismaël Ferroukhi (2010).

Après avoir acquis une expérience concrète, elle rejoint, en tant que costumière coupeuse ou réalisatrice, les ateliers de grandes structures comme l’Opéra de Lyon, et celui de Bordeaux, où elle a été l’assistante créatrice de Nastaja Lansen sur le Ballet Il est de certains Cœurs… chorégraphié par Itzik Galili. Elle a aussi assisté le costumier-scénographe Benjamin Moreau pour le Festival des Nuits de Joux, en 2011 et 2012. Elle est désormais en charge des costumes du Festival de Caves, de leur conception à leur confection pour les metteurs en scène Guillaume Dujardin, Raphaël Patout…

Site: http://www.sigolenepetey.com/

Damien Houssier – Comédien

OQ8C8593_

Formé au sein de la compagnie Les Sales Gosses puis à l’école Charles Dullin et enfin au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

Damien Houssier travaille avec Amélie Lepeytre (Lou, les yeux fermés, de A.Lepeytre) ; Anouch Paré (Le Suicidé de N.Erdman) ; Adama Diop (Le Masque Boîteux de K. Kwahulé); Diane Scott (Nietzsche triptyque de D. Scott) ; Gilberte Tsaï (Vassa 1910 de M. Gorki) ; Maxime Kerzanet (La Coupe et les Lèvres de A. de Musset ; Enfer ! d’après A.Strindberg) ; Thomas Bouvet (La Cruche Cassée de H. von Kleist; John & Mary de P. Rambert) ; Patrick Zuzalla (Philoctète & Ravachol de C. Demangeot ; Ahmed philosophe de A. Badiou) ; Marcel Bozonnet (Les Remplaçantes de D.Dimitriadis) ; Bernard Sobel (Cymbeline de W.Shakespeare) ; Michel Valmer (Le Neveau de Rameau de D. Diderot) ; Sandrine Anglade (L’Oiseau Vert de C. Gozzi; Le Cid de P. Corneille; Le Roi sans terre de M.-S. Roger) ; Laurent Bazin (Britannicus de J. Racine); Richard Brunel (Les Criminels de F.Bruckner) ; Yves Le Jeune (Blanche-Neige de R. Walser) ; Guillaume Dujardin, Raphaël Patout et Charly Marty (Festival des Nuits de Joux) ; Samuel Vittoz et Julien Guyomard (Naissance de J. Guyomard) ; Maëlle Faucheur et David Costé (Muscles par la cie Le Dahu) ; Charlotte et Igor Bucharles (Rouge de I.Bucharles) ; Laure-Marie Legay (Fructus Ventris de L.-M. Legay) ; Simon Vincent (De mes spectres… d’après D.P.Schreber).

 

Géraldine Trubert – Plasticienne

Géraldine Trubert, plasticienne, vit et travaille à Lyon. Diplômée de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2006 (H.E.A.R.) dans la section scénographie, elle alterne depuis, des projets de résidence, d’exposition et d’intervention, ainsi que des expériences collaboratives pour la scène et l’édition.

Les espaces dans lesquels elle vit et travaille, les paysages et les villes qu’elle parcourt sont au cœur de ses préoccupations plastiques. Elle voyage et s’interroge sur les lieux, à la façon dont ils sont (in-) occupés. Ces paysages suscitent des propositions, les inspirent, et peuvent aussi en être le support dans une pratique in situ.

À ce jour, elle a été accueillie en résidence par l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa (RDC), The Rooms et Parcs Canada (Terre-Neuve, Canada) et la Fondation Ricklundgården (Laponie, Suède). Elle a voyagé dans de nombreux archipels tels que les Orcades, les Shetlands, les Hébrides, l’Islande, Terre-Neuve et les îles du Ponant.

Elle est invitée par ailleurs pour des interventions dans l’enseignement supérieur (Académie des Beaux Arts de Kinshasa, HEAR Strasbourg et Mulhouse, École d’Arts Appliqués de Villefontaine) et accompagne des étudiants dans leurs projets personnels en écoles de paysage et d’architecture.

Depuis 2013, elle s’inscrit dans le dispositif Culture et Santé dans le cadre de commandes d’œuvres et d’interventions ponctuelles avec les services psychiatriques du CHU de St-Étienne et du CH des Monts d’Or à Lyon.

Ses dessins et éditions ont rejoint des collections privées, d’entreprises, des fonds de livres d’artistes et d’arts graphiques comme notamment ceux de la Bibliothèque Nationale de Strasbourg, la Bibliothèque des Arts de Strasbourg, la Bibliothèque Bleue de La Ricamarie.

Site: http://geraldinetrubert.blogspot.fr/

Benjamin Mayet – Comédien

Sorti de l’école du Théâtre Les Enfants Terribles (Paris) en 2005, Benjamin poursuit son apprentissage entre tournées (Cie Circonflexe, Cie Les Héritiers, Cie Argranole), spectacles pour enfants (en compagnie d’Eos, Théâtre Français International), stages (théâtre de tréteaux, comedia dell’arte, jeu d’acteur face caméra…) et interventions pédagogiques, notamment en prison.

Passionné d’anticipation politique et de récit post-apocalyptique, il est aujourd’hui acteur, auteur et cinéaste. Le devenir perpétuel, l’impulsion et la transmission de sa soif de différences sont ses carburants. L’envie inextinguible d’être autre, est son identité.

En 2014, il créer Le dehors de toute chose, solo adapté de La zone du dehors (A. Damasio, La Volte 2007), avec lequel il aspire un peu plus à faire évoluer la conscience des individus et à entraîner le monde dans son élan… jusqu’à cet infini qu’il sait n’avoir même pas encore commencé à imaginer.

Site: www.benjaminmayet.book.fr